Maison

Comment choisir un monte-escalier ?

Vous devez aller souvent à l’étage, mais vos jambes qui doivent être sollicitées lors de cet exercice ne sont pas en état ? Vous n’arrivez plus vraiment à tenir sur ces jambes pour diverses raisons. Les inventeurs ont déjà pensé à vous. Le monte-escalier sera votre solution. Avant de courir vous en procurer un, prenez connaissance des critères de choix ci-dessous.

Tenir compte du type d’escalier et de votre budget

Le monte-escalier existe sous différents modèles. Choisir celui qui vous convient revient à tenir compte de la forme de vos escaliers et de votre budget.

A lire aussi : Comment mettre en valeur un couloir ?

La configuration de votre escalier

Le porte-escalier, ce fauteuil élévateur se pose généralement sur la bordure de votre escalier. Il est donc important que le modèle que vous choisissez s’adapte à la forme de ces escaliers.

À titre d’exemple, si vos escaliers sont tous droits, optez pour un siège-escalier droit. C’est la forme la plus facile et la plus utilisée d’ailleurs.

A lire aussi : Comment encastrer une cheminée ?

Votre pouvoir d’achat

Votre budget dépend du type de monte-escalier que vous devez choisir. Ce prix prend en compte le modèle, le plan de votre intérieur, les accessoires nécessaires et l’installation. Ce sont autant de facteurs à intégrer dans votre projet.

Plus les escaliers sont longs par exemple ou sont d’une forme complexe, et plus vous risquez de débourser de grosses sommes d’argent. L’installation d’un monte-escalier dans un endroit trop exigu va nécessiter quelques autres travaux supplémentaires pour bien adapter le dispositif. Cela pourrait induire aussi un supplément de coûts.

Allier sécurité et confort

Votre chaise-élévateur doit vous fournir un minimum de confort. L’aspect sécurité ne doit pas non plus être négligé.

 Sécurité

Le monte-escalier doit glisser de manière fluide. Ce dispositif doit être bien installé pour éviter d’éventuels accidents. Les normes de sécurité en la matière doivent par conséquent être respectées.

Au nombre de celles-ci, il y a les détecteurs d’obstacles que doit contenir tout monte-escalier. Ces détecteurs en effet permettent au siège-élévateur de s’arrêter dans sa course en cas d’obstacles. La ceinture de sécurité est aussi obligatoire.

Confort

Le siège d’un monte-escalier doit contenir assez d’espace. Se retrouver coincé en s’y asseyant ne serait pas plaisant pour celui qui l’emprunte.

Les sièges pivotants sont les plus conseillés s’ils répondent à vos réalités bien sûr. S’asseoir sans savoir où poser ses bras pourrait être gênant dans certaines conditions. Choisissez alors les sièges équipés d’un dispositif ou d’un accessoire qui répond à ce besoin.

Quelques modèles de monte-escaliers

Les modèles de monte-escaliers sont bien nombreux. On cite :

  • le diable monte-escalier ;
  • la chaise élévatrice ;
  • le monte-escalier électrique ;
  • la plateforme pour fauteuil roulant ;
  • le mini ascenseur.

Le monte-escalier n’est cependant pas un équipement de luxe. C’est un dispositif qui s’impose à cause de certaines contraintes physiques.

Article similaire