Jardin

Comment assurer le bon déroulement de sa récolte pomme de terre ?

La pomme de terre est un légume plutôt facile à faire pousser. Mais sa récolte nécessite un certain degré de préparation. Vous devez choisir la méthode et le moment parfait pour retirer les pommes de terre du sol. Il est également nécessaire de savoir comment conserver vos légumes, une fois la récolte effectuée.

Le timing de la récolte et l’équipement à utiliser 

Il existe deux façons de déterminer le moment parfait pour sa récolte pomme de terre

A lire aussi : Comment associer les couleurs dans le jardin ?

La première et la plus élaborée consiste à se renseigner sur la variété de pomme de terre que vous cultivez. La seconde suppose une observation régulière des fleurs. Lorsqu’elles commencent à faner, les légumes sont prêts à être récoltés. 

En ce qui concerne l’équipement pour la récolte, il est préférable d’opposer pour un outil comme la fourche bêche. Vous devez l’enfoncer en profondeur tout en prévoyant une distance de sécurité vis-à-vis des légumes. Cette méthode permet de retirer les racines sans abîmer vos pommes de terre.

A lire en complément : Quelles plantes le long d’un mur à l’ombre ?

Le processus de conservation des pommes de terre 

En premier lieu, vous devez nettoyer la terre présente sur les légumes et les laisser sécher deux à trois jours. Ensuite, procédez au tri des pommes de terre et débarrassez-vous de celles infectées par des bactéries ou devenues non comestibles.

Enfin, entreposez votre récolte dans un lieu obscur et aéré. Pensez à placer du papier ou tout autre matériau capable d’absorber l’humidité ambiante en dessus des pommes de terre. Cela limite les risques de contamination de vos légumes jusqu’à consommation.

Les bonnes pratiques de triage et de stockage des pommes de terre

Le triage et le stockage des pommes de terre sont deux étapes importantes pour assurer une bonne conservation de votre récolte. Pensez à bien adopter les bonnes pratiques en la matière.

  • Trier les légumes dès leur récolte afin d’éliminer ceux qui présentent des signes de dommages ou des taches.
  • Ôter toutes les parties vert foncé sur chaque tubercule avant la mise en caisse.
  • Vérifier toujours si le légume ne contient pas un champignon, même s’il n’y a aucune trace apparente à l’œil nu. Le développement de ce dernier peut être très rapide et contaminer rapidement toute la caisse ou le sac où se trouve la pomme de terre affectée.

  • Laisser sécher vos pommes pendant 2-3 jours avant l’entreposage dans un endroit frais et sombre avec suffisamment d’aération pour limiter l’humidité qui peut favoriser le développement bactérien.
  • Garder vos tubercules à une température comprise entre 5°C et 8°C, idéalement dans une cave ou un garage aéré.
  • Purger régulièrement les déchets présents autour du tas de pommes pour éviter la prolifération des bactéries qui peuvent contaminer votre récolte.
  • Ajouter du papier journal ou un sac de toile au-dessus pour absorber l’humidité et protéger les tubercules des rayons UV qui accélèrent leur vieillissement.

En suivant ces quelques conseils, vous pouvez être sûr que vos pommes de terre se conserveront plus longtemps et resteront parfaitement comestibles.

Comment prévenir les maladies et ravageurs des pommes de terre durant la récolte et le stockage

La récolte des pommes de terre peut être mise en péril par divers ravageurs et maladies. Voici quelques conseils pour les prévenir efficacement.

Parmi les insectes qui peuvent attaquer vos pommes de terre, le charançon est un ennemi redoutable. Ce coléoptère se nourrit du tubercule, creusant des galeries à l’intérieur et laissant derrière lui une poudre fine caractéristique. Pour éviter cette catastrophe, vous pouvez utiliser un traitement spécifique contre le charançon avant la récolte.

De même, il faut surveiller attentivement votre stockage après la récolte car d’autres insectes comme la teigne peuvent s’y installer et causer d’importants dégâts sur les tubercules entreposés au sein de sacs ou caisses en bois non traités.

Au-delà des ravageurs, pensez à bien prêter attention aux différentes maladies qui peuvent affliger vos plants.

L’une des plus courantes est la tache noire causée par un champignon appelé Alternaria solani qui apparaît généralement dans les zones humides. Elle se manifeste sur les feuilles sous forme de taches brunes ou noires avec un bord jaune.

Pour empêcher son développement pendant toute la période végétative jusqu’à ce que vous récupériez vos précieux légumes :
• Surveillez régulièrement leur état phytosanitaire.
• Évitez de planter vos pommes de terre sur un sol trop humide.
• Récoltez les tubercules dès que possible après leur maturation.

Ceci pourra aider à prévenir l’apparition de la maladie et ainsi garantir une récolte saine et abondante.

Article similaire