Jardin

Pourquoi les feuilles d’hibiscus jaunissent et tombent ?

L’hibiscus est une plante cultivée un peu partout dans le monde. De ce fait, vous pouvez la cultiver dans votre jardin. Toutefois, son entretien nécessite une attention particulière.

Ainsi, il peut arriver que vous assistiez au jaunissement et à la tombée de ses feuilles. Les raisons de cet état de choses vous sont développées dans la suite de cette rédaction.

A voir aussi : Comment assurer le bon déroulement de sa récolte pomme de terre ?

Le non-respect du système d’irrigation

Pour arroser vos jolies petites plantes d’hibiscus, il est recommandé d’éviter l’eau de calcaire. En effet, l’arrosage à de l’eau chaude, douce et fondue est fortement à privilégier.

Pour ce faire, procédez à un arrosage doux. Aussi, en fonction de l’âge de votre rose, vous devez adapter le nombre d’arrosages.

A lire aussi : Comment conserver la salade : astuces pour une conservation plus longue.

Ceci signifie que, lorsqu’il est âgé de plus de quatre à cinq ans, vous devez beaucoup l’arroser chaque jour. Par contre, pour un jeune plant, il faut juste une petite quantité d’eau.

En tout état de cause, c’est un excès d’eau qui fait chuter les feuilles d’hibiscus. D’où la nécessité de maitriser le système d’arrosage de la fleur de l’amour, comme il est très souvent surnommé.

La non-protection du système racinaire

Il est important de protéger la racine de la rose chinoise. Et cela doit passer par plusieurs précautions à prendre notamment :

L’humidité du sol entre les arrosages

Entre les arrosages, le sol du pot de fleurs doit être légèrement humide. En effet, l’excès d’humidité du sol peut entraîner un compactage du sol et une mauvaise perméabilité à l’air.

En conséquence, la racine de la plante pourrira. Aussi, si la racine pourrie, la plante ne disposera plus d’assez de nutriments pour favoriser son développement. Cet état de chose fera jaunir les fleurs qui finiront progressivement par tomber.

L’apparition de bactéries et des maladies fongiques

Les tiques sont très dangereuses pour l’hibiscus. En effet, dans des conditions défavorables, les femelles s’enfouissent dans le sol ou dans des endroits isolés.

Au nombre de ceux-ci, il y a les crevasses dans des pots, sous des feuilles mortes. En fait, l’eau stagnante et le sol marécageux dynamisent l’apparition des bactéries et de diverses maladies fongiques.

En conséquence, lorsqu’une tique mange les feuilles de votre rose chinoise, ses fleurs commencent par jaunir et finissent par tomber.

L’éclairage insuffisant

Si vous modifiez radicalement les conditions de vie de votre plante, elle peut perdre complètement ses fleurs et ses feuilles. Lesdites conditions sont relatives à des changements du niveau d’éclairage.

En effet, l’hibiscus se développe aussi bien au soleil que dans des conditions ombragées. Aussi, lorsque vous la déplacez dans une pièce mal éclairée, ajustez son niveau d’éclairage. Cela lui évitera d’entrer dans un état de stress poussé au point de chuter.

Les maladies et les parasites affectant les feuilles d’hibiscus

Les maladies et les parasites, bien qu’ils soient moins fréquents, peuvent aussi affecter la santé de votre hibiscus. Les plus courants sont le champignon de l’oïdium, les chenilles et les pucerons.

Le champignon de l’oïdium est facilement reconnaissable par la présence d’une fine couche blanche sur le feuillage. Les chenilles, quant à elles, se nourrissent des feuilles et provoquent leur chute prématurée. En ce qui concerne les pucerons, ils s’attaquent aux jeunes pousses et pompent la sève des feuilles.

Pour prévenir ces attaques parasitaires potentielles, nous recommandons une observation régulière des plantations ainsi que l’utilisation de produits naturels tels que du savon noir ou du purin d’ortie pour protéger vos végétaux contre ces nuisibles indésirables.

Si vous remarquez un changement dans la couleur ou l’apparence générale des feuilles d’hibiscus mentionnées ci-dessus, vous devez intervenir rapidement pour éviter toute complication ultérieure éventuelle. En adhérant à quelques pratiques simples et faciles comme celles décrites ci-dessus, vous pouvez aider vos plants à conserver leur vitalité pendant longtemps.

Les carences en nutriments et les déséquilibres du sol pouvant causer la chute des feuilles

Au-delà des parasites et des maladies, une carence en nutriments ou un déséquilibre du sol peut aussi causer la chute des feuilles d’hibiscus. Les plantations ont besoin de certains éléments tels que l’azote, le phosphore et le potassium pour maintenir leur santé globale.

Le manque d’azote dans le sol est souvent associé à une décoloration jaune prononcée sur les feuilles. Le phosphore, quant à lui, est essentiel pour favoriser la croissance racinaire saine ainsi que la floraison abondante. Lorsqu’il y a un manque de phosphore dans le sol, cela se manifeste par une couleur verte foncée des feuilles et parfois même une coloration rougeâtre.

Le potassium, qui aide à réguler l’eau dans l’organisme végétal ainsi qu’à améliorer sa résistance au froid et aux maladies ; sa carence se caractérise généralement par des bords bruns ou rouges avec les veines vert clair restantes.

Pour prévenir ces situations indésirables dues aux carences minérales éventuelles, il est recommandé d’utiliser des correcteurs organiques de terre tels que du compost bien décomposé ou encore du fumier animal bien fermenté deux fois pendant la saison culturale. Si vous ne disposez pas de ce type d’amendement naturel, vous pouvez opter pour l’utilisation d’un engrais spécialement conçu pour votre plante hibiscus, disponible chez votre fournisseur local.

Prenez soin de vos hibiscus en leur offrant les nutriments dont ils ont besoin pour s’épanouir, et vous profiterez d’une floraison prolongée et spectaculaire pendant des années.

Article similaire