Actu

Quelques informations à prendre en compte pour améliorer le DPE en vue d’une location.

La location des biens immobiliers est optimalisée si non seulement elle est rentable mais en plus son DPE est amélioré. Améliorer ce DPE implique de connaître certains renseignements, les appliquer et en tenir compte pour d’éventuelles rénovations. Ces quelques informations à prendre en compte pour améliorer le DPE en vue d’une location ci-après sont proposés par un ingénieur thermique expérimenté.

Pour améliorer le DPE en vue d’une location

Le DPE est un informateur sur la performance en énergie et climatique d’un logement ou bâtiment par rapport à la consommation d’énergie et les conséquences des gaz à effet de serre émis.

A lire aussi : Découvrez les dernières avancées technologiques pour une maison connectée et confortable

Le calcul de l’ancien et du nouveau DPE

Le calcul de l’ancien DPE, pris en compte jusqu’en juillet 2021, était fondé seulement sur les factures de consommations du locataire. Par contre, à compter de juillet 2021, le nouveau calcul considère l’utilisation normale ou « classique » d’une habitation.

La nouvelle méthode de calcul

Le diagnostiqueur aura pour obligation l’évaluation du niveau d’isolation thermique d’un logement, par exemple l’isolation du sol, des murs et des toitures, la performance thermique des fenêtres et porte d’entrée.

A voir aussi : Quelle couleur pour un petit WC ?

Il aura aussi pour tâches l’évaluation de la performance de la production du chauffage et de l’eau chaude, la perte de chaleur, et d’autres évaluations concernant la production ou la perte d’énergie.

Comme stipulé, cette nouvelle méthode prend en compte l’utilisation classique d’un logement, pour savoir si les consommations et utilisations d’énergie sont correctes et ne font pas de torts. Pour cela, il est nécessaire de  comprendre la nouvelle méthode de calcul d’un DPE pour l’améliorer

D’autres informations utiles

Outre les différentes informations à savoir sur les avantages suivant les classes de DPE en matière de rénovation pour l’amélioration de son DPE, il y a quelques informations qui sont tout aussi utiles à connaître.

Les travaux à faire pour améliorer le DPE sans être perdant en rentabilité locative

Depuis janvier 2022, la vente d’un logement classé F ou G doit avoir subi un audit énergétique concernant :

  • L’isolation thermique

La première priorité est l’isolation du mur qui donne sur l’extérieur, avoir un double vitrage. La deuxième priorité est l’isolation du plafond s’il n’y a pas de voisin au-dessus. Ensuite vient l’isolation thermique du sol qui est nécessaire s’il n’y a pas voisins à l’étage inférieur ; mais les pertes de chaleur se font plutôt par le plafond.

  • Le côté technique

Cette partie concerne entre autres l’utilisation de chauffage, de la production d’eau chaude, le système de ventilation.

Le type de chauffage pour un logement locatif

Pour un DPE positif, rentable, il est conseillé d’utiliser un chauffage électrique : moins cher et aucun entretien ce qui est très pratique et avantageux pour les investissements locatifs. Dans le cas où c’est au gaz, il est conseillé de prendre une chaudière à condensation ou tout électrique avec des radiateurs à inerties.

Pour l’eau chaude, choisir un ballon d’eau chaude électrique standard ou un ballon thermodynamique. Pour un bon usage, une validation du projet de rénovation par un diagnostiqueur est conseillée avant de commencer les devis.

Et enfin, la ventilation ou la VMC qui est un élément important pour le DPE. La VMC hygroréglable est la technique optimale en matière de prix, de durabilité, d’entretien et de DPE. 

Les quelques informations citées sont proposées pour aider l’investisseur à comprendre la nouvelle méthode de calcul du DPE pour l’améliorer et pour une rentabilité locative. Théoriquement, l’ancienne méthode peut encore être utilisée dans la vente jusqu’en 2025 et il est utile voire important de se tenir informé des méthodes ou décrets qui sont mis à jour pour le calcul du DPE.

Article similaire