Actu

Gobeti d’accrochage : mode d’emploi

Généralement lors de l’application d’un enduit sur un mur, trois couches se remarquent. Il s’agit de celle du gobetis encore appelé giclage, de la couche du corps de l’enduit lui-même et d’une surface de finition.

Le gobetis d’accrochage est le composant qui permet de maintenir l’enduit sur le mur. Pour bénéficier de l’efficacité de ce produit, il est important de maîtriser son mode d’emploi. En lisant ce guide, vous trouvez donc des informations utiles à cet effet.

Lire également : Babyphone vidéo : les modèles populaires

L’application du gobetis par projection

Pour appliquer convenablement le gobetis d’accrochage, il est important de connaître sa technique de fabrication. Celle-ci requiert d’ailleurs une certaine habileté.

Commencez par choisir un sable lavé dont les grains se trouvent dans un diamètre compris entre 0 et 5 mm. À une quantité de sable correspondra un volume de chaux ou de ciment.

A découvrir également : Comment nettoyer un escalier en bois brut ?

En effet, pour une quantité de sable, vous mettrez également un ou deux volumes de chaux ou de ciment. Ce mélange s’accompagne d’eau pour obtenir un mortier légèrement liquide.

Une fois le composant obtenu, vous projetez à présent le gobetis sur le mur. Par ailleurs, le mur doit être humidifié en amont au jet d’eau sans ruissellement.

L’objectif est de salir la surface où vous travaillez sans faire attention à l’esthétique ou aux parties régulières. Toutefois, assurez-vous que votre matière soit répartie en couche très fine. Après séchage, les grains de sable utilisés doivent être difficiles à arracher.

Quel matériau est indispensable pour la réalisation du gobetis ?

Comme vous venez de le constater, il est possible de fabriquer le gobetis d’accrochage avec deux matériaux indispensables. Il s’agit de la chaux et du ciment. De fait, comprenez que l’un de ces produits peut être utilisé pour avoir votre mélange. Toutefois, les deux se retrouvent quelques fois dans une même préparation.

Le gobetis d’accrochage avec du ciment

Gobetis d’accrochage

Lorsque vous désirez appliquer un enduit sur un mur en parpaing, le gobetis fabriqué à base du ciment est l’idéal. Cette solution ne présente aucune porosité. D’ailleurs, il faut rappeler qu’un mur en parpaing n’a pas besoin de respirer. Celui-ci se constitue de 87 % de granulats, de 7 % de ciment et de 6 % d’eau. Alors, compte tenu de sa composition en ciment, il serait bénéfique d’utiliser le même matériau pour accrocher l’enduit.

En outre, pour obtenir la composition, il est important de maîtriser le dosage. Ici, retenez que le ciment doit être de forte proportion pour assurer un bon maintien de l’enduit sur les murs. La quantité idéale doit se retrouver entre 200 et 250 kg. Selon le cas, certains spécialistes recommandent un dosage de 310 kg, car le gobetis ne doit pas avoir l’air totalement liquide. Il doit plutôt avoir une apparence visqueuse. C’est pourquoi il est utile d’excéder légèrement les quantités normales.

Le gobetis d’accrochage à la chaux

Si vous envisagez de recouvrir un mur de pierres, l’application du gobetis à la chaux est l’option qui convient le mieux. Cela est d’autant plus important en ce sens qu’il s’agit du matériau qui favorise une meilleure évacuation de l’eau sur les surfaces. Toutefois, retenez que toutes les variantes de chaux ne se prêtent pas à l’emploi du gobetis d’accrochage. Celle qui s’adapte à ces types de travaux est la chaux hydraulique.

En effet, c’est un matériau de qualité qui résiste bien à l’humidité. Là encore, sachez que cette matière se décline en trois propositions, à savoir :

  • la chaux de dureté élevée ;
  • celle de moyenne solidité
  • et la variante de faible résistance.

Quel que soit le choix, cet élément intervient notamment dans la rénovation des anciens ouvrages à cause de sa flexibilité et sa solidité. Rappelez-vous qu’il est important de prendre également en compte le dosage pour un résultat efficace.

L’emploi du gobetis avec la chaux et le ciment

La dernière formule qui se présente à vous pour appliquer le gobetis d’accrochage est le recours aux deux matériaux indispensables. En effet, il est absolument possible d’utiliser à la fois le ciment et la chaux dans la même préparation. Cette composition s’appelle le mortier bâtard.

En optant pour cette alternative, vous disposez d’un large champ d’application. À cause de la présence simultanée des deux produits, le gobetis peut se faire sur tout type de mur. Qu’il s’agisse donc d’un mur en parpaing ou en brique, c’est évident que vous aurez un résultat satisfaisant. Néanmoins, notez que la chaux et le ciment doivent se retrouver en parts égales lors de la fabrication.

Voilà quelques informations qui permettent de cerner l’emploi du gobetis d’accrochage. En vous servant de ces renseignements, vous pouvez désormais passer à l’application de l’enduit en toute aisance.

Article similaire