Les avantages d’aménager un jardin japonais

jardin japonais.

Parmi tous les genres de jardins, aucun n’est plus captivant ou plus inspirant que les jardins japonais. Ces paysages passionnants ont un attrait qu’il est parfois difficile d’exprimer par des mots. Ce n’est donc pas une coïncidence si ces jardins suivent une série de règles et de concepts fondamentaux. S’inspirant directement de la nature, ils cherchent à évoquer un sentiment de sérénité. Cette évasion spirituelle est enivrante car les jardins japonais vous entraînent dans des paysages représentatifs d’une nature sauvage majestueuse. Ils imitent et exagèrent les éléments fondamentaux du monde naturel et les associent à des thèmes philosophiques.

Pourquoi faire un jardin japonais ?

Les jardins japonais sont réputés pour leur beauté naturelle, mais ils présentent également de nombreux autres avantages. La combinaison diversifiée d’éléments paysagers, notamment les plantations, le relief, les rochers et l’eau, les rend visuellement intéressants. L’utilisation de matériaux et de surfaces contrastés crée des textures visuelles qui sont agréables à l’œil.

Les jardins occidentaux typiques recherchent davantage les lignes droites et la géométrie que les jardins japonais. C’est un fait que les gens se sentent plus détendus dans des environnements naturels que dans des environnements artificiels. Cela donne aux jardins japonais un avantage en termes d’esthétique et de plaisir.

Les jardins japonais se prêtent très bien à un aménagement paysager nécessitant peu d’entretien. En utilisant des plantes qui conservent une forme naturelle comme les bambous, les fougères et les pins, il y a moins d’élagage à effectuer. Les pelouses sont remplacées par des jardins de mousse et de gravier qui ne nécessitent pratiquement aucun entretien annuel.

Avec un mode de vie moderne, chargé et stressant, les jardins japonais peuvent offrir une retraite spirituelle et réduire les corvées de jardinage du week-end.

Conception de jardins japonais

Si vous souhaitez reproduire un jardin japonais, vous devrez reconnaître les éléments de conception. Il s’agit notamment de la structure, de la texture, du contraste, de la couleur et de la hiérarchie spatiale.

Structure

Les jardins japonais ont une structure en couches qui se superposent par ordre de hiérarchie. Les premières couches principales sont la terre et l’eau. Ces deux éléments doivent servir de cadre à la mise en scène des autres éléments du jardin. Les plantes contribuent ensuite à les mettre en valeur et à les rendre romantiques. Les plantes adoptent généralement une structure pyramidale ou en dôme bas pour reproduire les pins et les arbres à feuilles caduques. La structure principale est ensuite recouverte par des allées et des éléments pour créer un parcours agréable.

Texture

Les textures visuelles sont très importantes et visuellement excitantes dans les jardins japonais. Cela est dû à leur capacité à utiliser divers éléments. Des étendues de gravier, d’eau, de mousses, de fougères, de bambous, de terrasses, d’eau et de rochers lisses créent une abondance de textures qui excitent les sens. Lorsque vous concevez un jardin japonais, ne vous contentez pas de penser à l’espace, imaginez les textures de surface que vous souhaitez apprécier visuellement.

Simplicité

Un jardin japonais doit être passionnant, mais principalement dans un sens naturaliste. La beauté de ces jardins tient à leur simplicité. Lorsque vous créez un jardin japonais, vous ne devez pas ajouter trop de désordre. Essayez d’aménager les principaux éléments du jardin en respectant l’équilibre spatial. Cela suscitera un sentiment de satisfaction et permettra d’apprécier les éléments que vous intégrez.

Couleur

La couleur dans les jardins japonais est généralement injectée de manière saisonnière par les plantes. Les couleurs primaires des jardins sont traditionnellement limitées aux verts, gris et bleus des paysages naturels. Lorsque vous concevez la couleur dans les jardins japonais, essayez de planter des plantes qui présentent un intérêt saisonnier. Par exemple, les jaunes, rouges et roses de l’automne et du printemps sont très typiques et efficaces.

Hiérarchie spatiale

Les jardins japonais présentent une forte hiérarchie spatiale, généralement définie par des points focaux et des allées. Il y a quelques centaines d’années, l’aristocratie japonaise créait des jardins de promenade. Il s’agissait de grands jardins ressemblant à des parcs et comprenant de longues allées sinueuses à travers le paysage. Ils étaient conçus pour offrir un suspense et une découverte continus à mesure que l’on se promenait dans le jardin. C’est probablement la raison pour laquelle les jardins japonais ont des vues encadrées, des points focaux forts et des voies de circulation définies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *